Menu Content/Inhalt
Accueil | Démarches en ligne | Marchés publics | Mentions Légales | Contacts
Accueil arrow L'Etang-Salé arrow Histoire et patrimoine
Histoire et patrimoine : Accueil

plan.jpg

Le village doit son nom au petit étang que la mer formait jadis. Signalé par Flacourt dés 1652, l’étang s’assécha progressivement ; au moment des fortes marées, la mer venait s’y reposer dans un espace assez profond situé derrière l’ancienne gare.   

Le territoire de L’Etang-Salé, situé entre la Commune des Avirons et celle de Saint-Louis est resté inhabité jusqu’en 1719, auparavant, personne n’osait s’aventurer au Sud de l’île Bourbon, au delà de la Ravine des Avirons, si ce n'est pour la chasse. 
reboisement_de_la_foret_1953.jpg
Ce n’est qu’entre 1719 et 1722 que furent délivrées les premières concessions, aux frères Louis et Etienne Cadet, accompagnés de leur mère, veuve d’Antoine Cadet, ainsi qu’à Joseph Rivière au lieu-dit Ravine Sèche. Avant le XVIIIème siècle, les premiers habitants se sont installés en altitude, à la Ravine-Sèche.
Quelques familles vivent de l’agriculture tandis que le village des Bains regroupe de rares maisons de pêcheurs.
L’Etang-Salé est primitivement rattaché à Saint-Louis, mais en 1859, la paroisse de Saint-Dominique est détachée de celle de Saint-Louis.
Dés 1874, la plantation d'un million de filaos pour stabiliser les dunes de sable a donné naissance à une forêt de 900 Ha et a permis la consolidation du village des bas, jusque là considéré comme une zone très dangereuse.
Gare.jpg
En 1882, la construction de la gare du chemin de fer de l’Etang-Salé Les Bains permet à de nombreuses personnes de s’installer dans la région ou d'y séjourner en saison balnéaire.
Non que le village soit devenu une station balnéaire aussi à la mode que Saint-Gilles, mais l'activité de ses pêcheurs et une petite production de sel lui ont donné une certaine importance. 
 
salines-lgres.jpg








En 1887, la communauté villageoise de l’Etang-Salé composée de 2 950 âmes commence a exprimer son « séparatisme » à l’égard de la commune de Saint-Louis, à travers une pétition revendiquant l’érection de sa localité en commune et elle y parvient. L’arrêté du 8 janvier 1894 promulguant la loi du 11 juin 1893 érigea ainsi en commune distincte la localité de l’Etang-Salé. Le premier maire, Ernest Legros, est élu le 26 février 1894.
Mairie-annees-60.jpg

Si les Hauts se développent autour de l’agriculture, les Bains connaissent un essor économique lié aux activités des marais salants et des fours à chaux construits en 1922 et en 1936.
La population augmentant, de manière quasi-exponentielle depuis le début des années 80, les municipalités successives ont dû répondre aux nouveaux besoins en équipements et infrastructures, surtout à partir des années 1980.
Un programme de remise à niveau des équipements et infrastructures entamé entre 1977 et 1997 par le Maire José  Pinna, puis quasiment achevé par Jean-Claude Lacouture qui a toujours priorisé la construction et la rénovation des infrastructures destinées aux jeunes, plus précisément les bâtiments scolaires.


Aujourd’hui, victime de son succès, l'Etang-Salé doit encore faire face à une croissance démographique galopante. Un phénomène qui devrait encore s'amplifier avec la réalisation de la route des Tamarins qui approche notre commune de la Micro-Région Ouest.